3 mars: journée mondiale de l’audition

La plateforme de branche Systèmes Auditifs Suisse crée le groupe parlementaire « Bonne ouïe »

[Translate to français:]

[Translate to français:]

Entendre signifie partage et joie de vivre. Celui qui entend mal et ne fait rien pour y remédier risque de s'isoler socialement. Les capacités cognitives peuvent décliner et le risque de démence peut augmenter. En outre, les pertes auditives non traitées constituent une charge croissante pour les systèmes de santé. C'est sur ces points que la plateforme Systèmes Auditifs Suisse, conjointement avec l’OMS, veut attirer l’attention lors de la journée mondiale de l’audition d’aujourd’hui et fonde avec des parlementaires fédéraux un groupe parlementaire (GP) « Bonne ouïe ».

Vous trouverez ici le communiqué de presse correspondant.